Home / Actualité / 58000 haïtien aux USA sont en attente du renouvellement de leur TPS

58000 haïtien aux USA sont en attente du renouvellement de leur TPS

Compte tenu de la ligne dure du président Donald Trump sur l’immigration clandestine, les Haïtiens craignent que le statut de protection temporaire (TPS), approuvé par l’ancien président Barack Obama et qui a permis à quelque 58 000 Haïtiens de rester aux États-Unis après le tremblement de terre de 2010, ne soit pas renouvelé.

Le TPS arrive à expiration le 22 juillet et de nombreux Haïtiens qui bénéficient de ce programme redoutent que sa non-prolongation soit synonyme de renvoi dans leur pays. Le Miami Herald rapporte qu’environ une douzaine de groupes communautaires se sont réunis la semaine dernière à Little Haiti pour demander l’extension immédiate du TPS. « Nous sommes là pour demander à nos partenaires de l’administration Trump de prêter attention à Haïti », a déclaré Marleine Bastien, directrice générale de FANM (Fanm Ayisyen nan Miami), une des organisations présentes. Selon Bastien, les gens sont anxieux, préoccupés à l’idée d’être renvoyés. Plusieurs représentants de la communauté haïtienne et du travail, de l’immigration et des groupes religieux ont déclaré que le TPS devrait être prolongé pour au moins 18 mois.

Selon eux, le renvoi des dizaines de milliers d’Haïtiens bénéficiant du TPS actuellement déstabiliserait le pays et réduirait les envois de fonds qu’ils envoient chez eux pour aider leurs familles, ont-ils déclaré lors de la conférence de presse. Farrah Larrieux, personnalité du petit écran et entrepreneure qui vit dans le sud de la Floride avec le TPS, se souvient que lors de sa campagne Donald Trump était venu à Little Haiti et a promis aux Haïtiens que s’il devenait président, Haïti ne serait pas oubliée.

« Le président Trump, nous vous demandons de ne pas oublier Haïti et de ne pas oublier ces Haïtiens qui ont contribué à l’économie des États-Unis », a-t-elle déclaré. Pour travailler aux États-Unis, les migrants avec le TPS doivent demander un document d’autorisation d’emploi, a déclaré Georges Francis, avocat administratif de Catholic Charities Legal Services of Miami. Avec les empreintes digitales, les vérifications d’antécédents et la paperasserie, ce processus peut prendre environ 90 jours, a-t-il dit. « Les employeurs se sentent nerveux. Même si quelqu’un a la possibilité de renouveler le TPS, s’il n’a pas de permis de travail valide dans sa poche ou en sa possession, ses employeurs vont aller de l’avant et le licencier », a déclaré Francis. « C’est pourquoi, il est important d’étendre le TPS dès que possible.» Il a déclaré que beaucoup d’Haïtiens avec le TPS travaillent sur les autoroutes et effectuent d’autres travaux de construction.

« L’industrie de la construction peut souffrir » si le TPS n’est pas renouvelé, a déclaré Francis. À la fin du mois de mars, 10 membres du Congrès de la délégation du sud de la Floride ont envoyé une lettre à la secrétaire de la Sécurité intérieure John F. Kelly, demandant à l’administration d’étendre le TPS « compte tenu des conditions difficiles qui persistent en Haïti ». Un porte-parole de la représentante républicaine du sud de la Floride, Ileana Ros-Lehtinen, qui était parmi les signataires de la lettre, a déclaré au Miami Herald que les législateurs n’ont toujours pas reçu de réponse. Une délégation communautaire dirigée par Ira Kurzban, un avocat de l’immigration, est actuellement à Washington pour exhorter l’extension de TPS, a déclaré Bastien.

Source : Miami Herald
Source lenouvelliste.com

Check Also

Si vous connaissez un chauffeur de taxi en Haiti, vous devez regarder cette vidéo.

Vinn Gade Kijan La Police ap arête Bandit Kap Volé minibus epi touye Chaufeur Yo …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *