Home / Actualité / A 62 ans, Jocelerme Privert rongé par le cancer de la prostate

A 62 ans, Jocelerme Privert rongé par le cancer de la prostate

Le président provisoire ne s’est pas rendu ce 1er mai à Jacmel à cause des douleurs provoquées par son cancer de la prostate. La probabilité qu’un homme de 50 ans connaisse un diagnostic de ce type de cancer n’est que de 10%. Près de la moitié des décès liés au cancer sont prématurés chez les personnes de moins de 70 ans, selon OPS/OMS.

p45

Le président provisoire est souffrant. Sous surveillance médicale, Jocelerme Privert est en effet rongé par un cancer de la prostate qui est à un stade sérieusement avancé, apprend Equilibreur auprès de son entourage. Son état de santé est momentanément instable.

Dans une note de presse ce dimanche, le service de communication du Palais national a confirmé que « le Président a.i. de la République, Jocelerme Privert, en raison de son état de santé, n’a pas pu, comme annoncé, se rendre à Jacmel, ni rencontrer des personnalités de divers secteurs d’activités, dans le cadre de la Fête de l’Agriculture et du Travail, ce 1er mai ».

Privert malade 1er mai

Le locataire provisoire du Palais présidentiel compte programmer ces rencontres « au moment opportun », selon cette note qui laisse planer encore plus de doute sur l’état d’avancement de la maladie.

En plus de ce problème de ce cancer auquel il fait face depuis des années, le président Privert dont le départ est exigé pour le 14 mai prochain est aussi tracassé par les derniers événements politiques. Il est très concentré sur cette échéance. Tous les cas de figure sont à l’étude au sein de son équipe ambitieuse, déterminée à garder le pouvoir coûte que coûte.

En réalité, le plus grand ennemi de Jocelerme Privert à 62 ans n’est pas un adversaire politique mais ce cancer de la prostate. De toute façon, il doit lutter contre les deux avec possibilité de l’un de ces résultats : victoire ou défaite.

Plus répandu chez les noirs si l’on en croit la Société américaine du Cancer, le cancer de la prostate qui survient indépendamment de l’hypertrophie bénigne de la prostate, peut provoquer des douleurs, une difficulté d’uriner, un dysfonctionnement érectile et d’autres symptômes. La probabilité qu’un homme de 50 ans connaisse un diagnostic de ce type de cancer n’est que de 10%. Ce cancer sera mortel dans 3% des cas.

« On recense un peu plus de 8000 nouveaux cas de personnes atteintes d’un cancer en Haïti chaque année. Selon les derniers chiffres officiels que nous ayons, en 2008, près de 8400 personnes ont été atteintes d’un cancer en Haïti, 4500 hommes et 3900 femmes. Parmi les différents types de cancer, les hommes sont plus touchés par le cancer de la prostate, en 2008, 2178 cas ont été reportés », selon un article de OPS/OMS publié en 2015.

« Dans la région des Amériques, près de 3 millions de personnes sont diagnostiqués avec un cancer chaque année, dont 1,3 million d’entre elles décèdent de la maladie. Près de la moitié de ces décès liés au cancer sont prématurés chez les personnes de moins de 70 ans. Si aucune mesure n’est prise, les nouveaux cas de cancer pourraient augmenter de 30 % au cours de la prochaine décennie », lit-on dans cet article.

Aux Etats-Unis en 2005, on estime que 230 000 nouveaux cas du cancer de la prostate sont apparus et 30 000 décès sont dus à celui-ci, selon les chiffres officiels. Tandis qu’en 2011 en France, 71 220 cas incidents et 8 685 décès sont dus à ce type cancer ont été estimés.

Par Mackenson Paul
Source

Check Also

Diaspora haitienne: vaches à lait du gouvernement haïtien.

Autrefois, avoir un fils ou un membre de famille à l’étranger était une garantie de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *