Home / Actualité / Haïti renvoi : les sans-papiers s’organisent (vidéo)

Haïti renvoi : les sans-papiers s’organisent (vidéo)

vdfd
Plusieurs centaines d’Haïtiens, et pas nécessairement des sans-papiers, se sont réunis, vendredi dernier, à La perle retrouvée sur le boul Crémazie à Montréal.

Pétition, manifestation, rassemblement, les Haïtiens concernés ou sensibilisés par la levée du moratoire le 1er décembre dernier par Ottawa ne dorment pas. En attendant de prendre les rues, ce printemps, une pétition est en cours.

Mais déjà, un rassemblement a eu lieu le 20 février dernier au centre culturel La perle retrouvée à Montréal afin de réclamer des mesures plus généreuses du Canada en ce qui a trait à la régularisation des sans-papiers.

Ottawa accorde, depuis décembre, un délai de six mois à 3200 Haïtiens, selon L’Agence des services frontaliers, en situation irrégulière pour présenter une demande pour des motifs humanitaires.

«La lutte sera meilleure si elle est menée dan la rue et non à travers un remplissage de formulaire»
-Rosalind Wong de Solidarité sans frontières

Mais devant la montagne de critères (une dizaine) exigés par les autorités fédérales, Vision max services, une firme spécialisée en immigration craint que le pourcentage de gens qui réussiront à obtenir la résidence soit faible. François Jean-Denis parle de 30% tout au plus.

Le rassemblement du 20 février réunissait plusieurs centaines d’Haïtiens à La perle retrouvée. Il y avait également des activistes de Solidarité sans frontières (SSF) en «appui à la mobilisation ». «Notre rôle est de les soutenir et leur laisser la place pour parler de leur enjeu », précise Rosalind Wong militante de SSF.

Elle estime par ailleurs que la lutte sera meilleure dans les rues. SSF promet des appuis en termes de mégaphone, système de son, etc., mais « la stratégie viendra des gens qui sont directement concernés».

L’activiste et altermondialiste canadien Jaggi Singh invite les intéressés à briser certains tabous. «Certains ont peur de se faire arrêter par la police, observe-t-il, mais nous on connait ça, on sait comment jongler avec cela.»

Le président de l’Assemblée municipale de la Ville de Montréal, l’Haïtien Franz Benjamin était présent comme invité politique à la rencontre. Et titre personnel Réginald Pierre, attaché politique du député de Viau-Saint-Michel David Heurtel y était également.

Au cours de la soirée, M. Benjamin a été interpellé par les organisateurs qui sollicitaient son intervention politique. La réponse du conseiller municipal a été claire et nette. « Ceux qui me connaissent savent bien savent que je n’ai pas l’habitude de raconter des bobards aux gens, a-t-il lancé ce serait hasardeux et même trompeur de prendre un engagement aussi fort.»

Franz Benjamin promet toutefois d’adresser les doléances des Haïtiens à qui de droit à la Ville. Le conseiller s’engage à s’asseoir avec le maire Denis Coderre dès cette semaine afin de voir ce qui est possible de faire en termes d’appui à cette cause.

 

Source : www.intexto.ca

 

Check Also

Video : Les travaux au Morne Puilboreau sur le point d »être achevés

Les travaux d’élargissement et d’asphaltage du Morne Puilboreau, près de la commune d’Ennery, avancent à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *