Home / Actualité / Je suis la femme du nord et du sud et je suis tranchée entre deux pays que j’aime.

Je suis la femme du nord et du sud et je suis tranchée entre deux pays que j’aime.

5544

Je suis la femme du nord et du sud, je suis tranchée entre deux pays que j’aime. Je suis haïtienne avant tout, née et grandie en Haïti. J’ai eu des plus beaux moments de ma vie en Haïti. Mon cordon ombilical a été enterré là bas. Je me rappelle petite, j’aimais sauter à la corde, danser, et faire tout ce qu’un gars pouvais faire. J’étais très bagarreuse peu importe que tu sois homme, femme, enfant, adulte, je n’avais peur de personne à l’exception de ma famille. Mais en vieillissant je me suis rendue contre que je ne me suis jamais battue pour moi même vraiment mais c’était toujours pour défendre quelqu’un.

En arrivant au Canada à l’âge de 17 ans, ça n’a pas changé, je suis restée fidèle à moi-même, une combattante des droits de l’homme. Je me suis fait des ennemis redoutables. Mais quand j’ai pris mon temps d’analyser ma vie, je n’ai jamais été la personne concernée vraiment, mais c’est toujours une personne que je défendais.

Le 20 septembre 2014, j’ai réalisé qu’il était temps de changer et défendre les vraies cause qui me tiennent vraiment à coeur: mon pays, les femmes, le changement des vraies choses, et ça, même si c’est au coût de ma vie. Je suis une passionnée, ce que je fais, quand je le fais, je me sens vivre.

Je ne suis pas avocate, je n’ai pas fait d’études en politique ou quoi que ce soit dans cette branche, mais ce que je sais faire, je tiens à le mettre au service de la société. Au Canada plus précisément, le Québec qui est ma terre d’accueil m’a donné un cadeau inestimable qui est l’évolution. Cette terre m’a appris comment changer les choses, comment m’adapter aux situations qui nous entourent. Le Québec m’a appris qu’il faut parler pour se faire écouter, le Québec m’a appris qu’il faut toujours foncer et oser pour réussir.

Le 8 mars dernier, j’ai organisé une soirée pour la journée international de la femme sous le thème AFA (Affirmation de la Femme Afro). Ce fut la plus belle soirée que EBF Nappy Family a pu faire depuis ses 3 années d’existence. L’argent amassé est pour un projet humanitaire en Haïti qui aura lieu le 26 avril prochain à Port-au-Prince. Le 26 avril, avec la complicité de deux amies, nous organiserons le premier défilé des cheveux naturels en Haïti sous le titre (premye defile tèt grenn). Tous les types de femmes sont acceptées parce que c’est une révolution qu’on veut faire la bas. Mais je veux aller plus loin encore, je me suis engagée à faire défiler 10 à 20 enfants venant de la rue de PORT-AU-PRINCE pour leur faire vivre une experience positive où ils seront valorisés et sentirons qu’ils sont importants et afin de leur demontrer qu’ils sont le futur de notre nation! Nous leur offrirons des vêtements, de la nouriture afin de les aider. Et si ça fonctionne comme je l’espère, nous ferons un autre défilé semblable encore le 22 mai. Car l’estime de soi c’est la clé de la réussite. Si chaque haïtien s’engage à faire sa part en Haïti pour le développement du pays, on aura une Haïti nouvelle, une Haïti unie et solidaire. Moi, mon métier c’est travailler sur l’estime de soi, et je crois dans ce que je fais et je sais que ça peut apporter quelque chose de positif en Haïti car ça été le cas au Québec.

C’est pour cette cause que j’invite tout le monde, le 17 avril prochain, à venir en grand nombre à cette soirée de levée de fond qui aura lieu au Restaurant Caraïbec situé au 9920 Boul. Saint-Laurent (coin Sauvé). Le coût d’entrée est $20, les consommations sont à vos frais. Les places sont limités, il faut acheter nos billets avant 11 avril.

Si vous n’étiez pas à la soirée AFA, c’est le moment de vous rattrapez avec la soirée Hi-Fi car vous avez manquer quelque chose. C’est pour une cause noble et en plus, vous en sortirez plus riche. Cette soirée se veut inclusive, toutes les cultures, hommes et femmes, enfants, jeunes, adultes. Partager svp afin de mobiliser la société pour le 17 avril: L’Union fait la force tel est notre slogan.

Travaillons pour l’avenir
Anastasia Marcelin, fondatrice et directrice de EBF Nappy Family

Pour plus d’information contactez EBF Nappy Family

Check Also

Le commissaire du Gouvernement qualifie les dirigeants de l’opposition de délinquants

La dernière note de presse du Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince qualifiant les dirigeants de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *