Home / Actualité / Jude Selestin : « Nous allons continuer à nous battre contre ce qui vient d’être fait»

Jude Selestin : « Nous allons continuer à nous battre contre ce qui vient d’être fait»

« Nous ne sommes pas d’accord», se rebelle Jude Célestin par rapport aux résultats définitifs de la présidentielle. « Nous allons continuer à nous battre contre ce qui vient d’être fait», prévient celui qui figure en deuxième position dans ces résultats.

Le candidat de la Ligue alternative pour le progrès et l’émancipation d’Haïti qui intervenait sur les ondes de Radio Kiskeya lance un appel à la mobilisation pacifique. Cet appel s’adresse non seulement à ceux qui ont l’habitude de manifester dans les rues mais aussi à tous les secteurs de la vie nationale, selon Jude Célestin qui pense qu’on ne peut construire le pays sur une base de «tricherie» et de «mensonge».

Il n’est pas normal d’accepter ce genre de chose, a-t-il dit avant de mettre fin à l’interview. « Kafe a gen ma, nou p ap bwè l», a lâché tout de go le candidat de la plateforme Pitit Dessalines sur Magik 9. Parce que le BCEN n’avait pas fait appel à l’ONI pour vérifier la conformité des CIN ni aux agents de la DCPJ pour authentifier les empreintes digitales, Moïse Jean-Charles crache sur le travail des juges du BCEN. « Nous allons passer à la phase politique», annonce l’ex- sénateur, signalant que tous les recours technico-juridiques sont pour l’heure dépassés.

Les militants de la plateforme Pitit Dessalines seront dans les prochains jours dans les rues pour dénoncer les résultats définitifs de l’élection présidentielle. « Nous avons le choix de rester tranquillement chez nous et livrer le pays à ces gens ou gagner les rues pour revendiquer nos droits et dénoncer le coup d’État électoral», s’écrie Moïse Jean-Charles. Nombreux sont ceux qui redoutent des actes de violence et des casses dans le cadre des manifestations prévues. « Il y a des gens qui ont commis plus de violences pacifiques dans le pays», fait remarquer Moïse Jean-Charles, qui dit toutefois condamner la casse enregistrée lors de certaines manifestations. « Fanmi Lavalas n’acceptera pas ce coup d’Etat électoral», écrit le comité exécutif dans une note à la suite de la publication des résultats.
Source

Check Also

Les Haïtiens veulent offrir un cadeau à Montréal pour sa fête

Pour le 375e anniversaire de Montréal, les Haïtiens ont l’intention de léguer un buste  à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *