Home / Actualité / La CARICOM se préocccupe et s’éloigne de la République Dominicaine

La CARICOM se préocccupe et s’éloigne de la République Dominicaine

5556

SAN JUAN- les dirigeants de la communauté des Caraïbes (CARICOM) ont exprimés leur « vive préoccupation » sur les difficultés rencontrées par les Haïtiens en République dominicaine. Dans un communiqué publié aujourd’hui par la CARICOM, les dirigeants de l’organisation se disent concernés “par le nombre croissant de politiques qui influent sérieusement aux Dominicains d’origine haïtienne et des immigrants haïtiens en République dominicaine “. Les dirigeants régionaux ont fait remarquer que des représentants du gouvernement de la République Dominicaine n’ont pas prolongés la date limite pour adhérer au régime de régulation, seulement 6.937 personnes sont touchés et pourraient s’appliquer à l’heure.

La loi spéciale de naturalisation et de régularisation des étrangers du régime de la République dominicaine avait émergé après une décision de la Cour constitutionnelle, en septembre 2013, qui définit les paramètres pour la nationalité et qui a causé un grand tollé international. La période d’application du plan de régularisation des étrangers, ciblant les personnes sans papiers en règle qui sont nés à l’étranger, a culminé avec le dernier 1 de Février.

Selon la CARICOM, le fait que 6,937 personnes ont demandé à bénéficier du Plan implique que “plus de 100.000 personnes sont vulnérables à l’expulsion”. La CARICOM a cité l’arrêt de la Cour interaméricaine des droits de l’homme, délivrés le 22 octobre 2014, ordonnant la Cour dominicaine à réformer sa législation afin de reconnaître la nationalité des enfants nés dans leur pays. « La communauté réitère son rejet de la condamnation que le gouvernement de la République dominicaine exerce en vertu du droit international, » selon le communiqué de la CARICOM.

Face à cette situation, les dirigeants du CARICOM ont décidé de ne pas aller de l’avant sur l’éventuelle incorporation de République dominicaine à l’organisme régional. “Compte tenu de la récente évolution de la situation problématique, de la communauté des Caraïbes maintient sa décision d’arrêter toutes les conversations sur le sujet avec la République dominicaine”, dit la CARICOM.

Rappelant que Danilo MEDINA avait déclaré lors de son discours à l’occasion de la 170e anniversaire de l’indépendance de la République Dominicaine qu’aucun pays, ni aucune organisation internationale ne peut pas imposer un régime migratoire à la République Dominicaine.

Check Also

Assassinat de Jean Sica à Delmas 33, les assassins toujours en cavale

Un commerçant haïtien du nom de Jean Sica 54 ans, a été abattu par des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *