Home / Actualité / La « soupe joumou » une histoire de tradition.

La « soupe joumou » une histoire de tradition.

© Facebook

La soupe joumou étant un élément fort ancré dans la tradition du peuple haïtien, sa préparation demeure débarrassée de tout secret. En effet, le 1er janvier de chaque année, elle est préparée et consommée dans presque tous les foyers. Ainsi, la jeune haïtienne qui apprend à cuisiner est initiée à la recette dès son tout jeune âge, en suivant ses parents. Il s’agit donc d’un apprentissage domestique donnant lieu à une transmission orale. Aucune forme particulière d’académisme n’est donc nécessaire. Seul un bon tour de main peut faire la différence.

Il est toutefois à signaler que pour des raisons d’ordre commercial, certaines écoles hôtelières intègrent la préparation de la soupe joumou dans leur programme de formation. Cela permet de mettre en valeur ce mets et s’inscrit dans la dynamique de renouvellement des savoir-faire traditionnels. Il y va en effet de l’adaptation de ce patrimoine, car la cuisine est vivante et évolutive

La soupe joumou est composée principalement de giraumont, une variété de potiron de la famille des cucurbitaceae. Étymologiquement, le terme dérive de jirumum, emprunté à la langue Tupi qui désignait une sorte de courge cultivée dans les îles des Antilles par les Indiens caraïbes. Sa chaire jaunâtre confère à la soupe cette même couleur. Telle qu’elle est préparée présentement, elle est un mélange de légumes, viande, tubercules, condiments. Ces éléments sont introduits suivant un ordre et un dosage spécifiques. Selon la quantité désirée, la préparation de la soupe peut prendre plusieurs heures. Certaines personnes anticipent et préparent certains éléments de sa composition, dont la viande, la veille du 1er janvier, pour être sûres que leur soupe soit prête à l’aube.

La viande – de préférence de bœuf – doit avoir mariné avant d’être bouillie dans une chaudière, ou une casserole. Parallèlement, on fait cuire à demi le giraumont, puis on l’ajoute à la viande. Une fois cuits, les deux ingrédients sont séparés dans des contenants différents. À l’aide d’un pilon, le giraumont est broyé et réduit en purée. Celle-ci est mélangée avec l’eau de la cuisson et un complément d’eau froide. On la fait passer à travers une passoire dans la chaudière vide, que l’on remet au feu. On y ajoute ensuite progressivement la viande, du chou, des carottes, des pommes de terre, des cubes bien écrasés, des pâtes alimentaires (spaghetti ou macaroni), du pain (le cas échéant), du sel, des épices. Le tout doit être mélangé de temps en temps. On laisse la soupe réduire. Lorsque la cuisson est sur le point de se terminer, on ajoute un bouquet de persil et du jus de citron. Ce dernier a pour fonction de relever le goût. Certaines personnes préparent une salade piquante ou une vinaigrette à base d’échalotes qu’elles ajoutent au moment de servir, ce qui la rehausse d’une saveur épicée.

Malgré la relative simplicité de la recette, certains détails doivent être maîtrisés pour réussir la soupe. Selon une propriétaire de restaurant rencontrée dans le cadre de notre recherche de terrain, il faut notamment  piler le giraumont pendant qu’il est chaud, sinon il risque de se raidir ; ensuite ajouter le chou lorsque la soupe commence à bouillir, pour qu’il ne se raidisse pas lui aussi ; après bien faire bouillir la viande avant d’ajouter le giraumont ; puis ne pas couvrir la chaudière pendant que la soupe bout, afin de lui permettre de bien sécher et de lui donner une bonne consistance.

La «soupe du premier janvier» ne se vend pas, elle se donne, conformément aux vœux de Mme Dessalines. Elle offre aux familles haïtiennes un vrai moment de commémoration et une réelle occasion de montrer leur générosité et leur capacité à dépasser les questions d’appartenance sociale ainsi que les problèmes du quotidien autour d’un repas devenu hautement traditionnel.

Source

Check Also

Chili : Joane Florvil a été tabassée par les policiers avant sa mort.

Sergio Sánchez, directeur de l`Hôpital d`urgence d`Assistance publique « Posta Central » a révélé à la Commission …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *