Home / Actualité / Pour le président Privert, le 2ème tour des élections est « inévitable »

Pour le président Privert, le 2ème tour des élections est « inévitable »

Lors d’une rencontre  avec le CEP autour de l’avancement du processus électoral, le Président de la République a tenu une declaration compromettante.  « Aujourd’hui encore, en tant que Chef de l’Exécutif, il est en mon devoir de m’informer des dispositions prises par rapport au 2e tour du scrutin, inévitable, qui doit permettre à Haïti de renouveler son personnel politique et aux institutions de recouvrer toute leur légitimité reconnue par la Constitution », lit-on dans un communiqué de la présidence.

Si par son message il voulait assumer sa part de responsabilité, en tant que Chef de l’Etat, dans l’organisation des élections, la présence notamment du groupe de mots « 2e tour du scrutin, inévitable » est assez pour soulever le débat sur la position de Jocelerme Privert concernant les résultats de ces scrutins. Résultats de la présidentielle qui ont donné Jovenel Moïse gagnant dès le premier tour, avec un score de 55.67%. Entre-temps, les candidats perdants, Jude Célestin, Moïse Jean-Charles et Maryse Narcisse s’engagent dans le processus de contestation et le BCEN a ordonné la vérification de 12% de procès-verbaux au centre de tabulation.

En colère, le maire des Cayes Gabriel Fortuné épingle le président provisoire, qu’il estime proche des partis contestataires. « Ils ne peuvent pas falsifier les résultats du peuple. Ils ont organisé leurs élections. […]. En matière électorale quand il y a irrégularités, les suspicions profitent aux votants et aux candidats. Non, on n’a pas le droit de sacrifier le vote du votant », a-t-il assené sur  L’ancien sénateur appelle les parlementaires et la population à monter au créneau pour faire entendre leur voix et conseille au président Privert de ne pas semer la confusion.

Certes, le calendrier électoral prévoit un deuxième tour (présidentielles, sénatoriales et partielles) au 29 janvier 2017, mais si les chiffres des résultats préliminaires se confirment après contentieux, le candidat du PHTK serait vainqueur sans passer par cette étape.

Sauf que, le président de la République qui a toujours juré par sa neutralité n’a pas précisé s’il faisait référence aux élections présidentielles, législatives ou générales. D’ailleurs, lors d’une rencontre avec des  membres du corps diplomatique et des représentants des pays amis d’Haïti, il a fait la promesse de quitter le pouvoir le 7 février prochain.

Check Also

Diaspora haitienne: vaches à lait du gouvernement haïtien.

Autrefois, avoir un fils ou un membre de famille à l’étranger était une garantie de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *