Home / Actualité / Ruée sur les faux papiers en RD Republique dominicaine

Ruée sur les faux papiers en RD Republique dominicaine

À 4 mois de la fin définitive du Plan national de Régularisation des étrangers (PNRE), la pression est énorme sur les quelques 250,000 de nos compatriotes inscrit à ce plan, à la recherche pour la plupart de documents d’identités exigés par les autorités dominicaines, que certains attendent d’Haïti depuis plusieurs années. Rappelons que fin août 2018, toutes les personnes non régularisées dans le cadre du PNRE seront expulsables du territoire dominicain.

Face à cette issue, les haïtiens concernés se ruent sur les filières de faux papiers avec l’espoir de tromper la vigilance et la technologie des autorités dominicaines.

Dans son bilan début avril, la Direction Générale des Migrations (DGM) indiquait la saisie lors d’opération de contrôle migratoire de plus de 6,000 faux documents ou documents falsifiés en possession d’haïtiens résidant illégalement sur le territoire dominicain
Dans son dernier bilan de mai, la DGM informe avoir saisie 1,762 documents supplémentaires lors d’opérations de contrôle migratoire menées ces dernières semaines dans les provinces frontalières de la région Nord et du Grand Santo-Domingo.

Selon le rapport de la DGM les documents comprenaient : 258 passeports haïtiens irréguliers, 48 cartes d’identité dominicaine (cédulas) modifiées, 284 copies falsifiées de documents du PNRE, 598 vrai cartes du PNRE de non résident détenus par d’autres personnes que leur véritable propriétaire et 574 fausses cartes du PNRE.

Rappelons que toute personne en situation migratoire irrégulière détentrice d’une fausse carte du PNRE ou d’une usurpation d’identité est automatiquement expulsé du territoire dominicain.

Dans le cadre d’usurpation d’identité, le propriétaire légitime de la véritable carte du PNRE est exclu du Plan et expulsé, sauf s’il peut prouver qu’il a déposé une plainte du vol de sa carte devant une autorité judiciaire, avant la saisie.

Check Also

Pastor Burns defended Trump calling African and Latin American countries « sh*tholes

Around 45 minutes after their contentious, on-air, clash, where Trump-apologist, Pastor Burns defended Trump calling …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *