Home / Actualité / Video kidnappings : elle enlève ses propres enfants pour 10.000 dollars US

Video kidnappings : elle enlève ses propres enfants pour 10.000 dollars US

 

Marie-Lourdes, 41 ans, est mariée. Elle vit avec son mari depuis 16 ans qui est passé pour le père de ses deux enfants. Loin s’en faut. Comme elle sait que leur père n’est autre que quelqu’un qui vit à l’étranger et qui a des allées et venues en Haïti, elle s’est résolue à monter une simulation de kidnapping. Bouleversée, le visage couvert de honte, elle affirme qu’elle n’a pas fait cela par méchanceté.

kidnappings : elle enlève ses propres enfants… par ayiti-cheri
« Je n’ai pas kidnappé mes enfants. Je les ai gardés chez moi pour pouvoir gagner 10 000 dollars américains de leur père biologique. » Les yeux bouffis, elle croit qu’elle n’en pouvait plus, qu’elle voulait partir pour le Brésil ou le Chili avec sa progéniture, loin des regards de son mari qu’elle a roulé dans la farine durant des années.

Dans ce ballet des aveux, Nervil Poriste, 37 ans, accusé d’avoir fait voir de toutes les couleurs à une jouvencelle de 15 ans, ne renie pas. Elle l’a kidnappée, s’en est servie comme sa servante, l’a violée à maintes reprises avant qu’elle ne prenne la fuite. Il est ensuite parti à ses trousses, l’a retrouvée. Nervil a coupé son oreille gauche, crevé l’un de ses yeux, arraché trois de ses dents avant de lui enfoncer un morceau de bois dans le vagin.
Lahens Stimphil, lui, 21 ans, a orchestré une simulation de kidnapping contre son petit cousin, âgé à peine de quatre ans. Lahens, ne voulant pas piper mot à la presse, avait exigé la bagatelle somme de 30 000 dollars américains aux parents, si l’on en croit Gary Desrosiers. L’inspecteur de police rappelle que l’enfant a été libéré, quoi qu’il en soit moralement très affecté.

Par ailleurs, outre des cas de viol enregistrés particulièrement sur des mineurs, des individus accusés d’implication dans des assassinats de certains agents de la PNH ont été arrêtés.
Identifié d’avoir assassiné le policier Wagnac Guerrier, en date du 19 décembre 2016 à Delmas 33, Steevenson Marcel, arrêté par des agents de police de Mirebalais, a été transféré à la DCPJ. De son côté, le commissariat de Carrefour a procédé à l’arrestation de Théomar Wilfort, Dumas Joseph et Rémy Egulson, qui opèrent dans un réseau de gang dans le milieu. Ils ont aussi été accusés d’être impliqués dans les assassinats des agents Jean Ralph Coq et Johnson Jean Pierre, respectivement le 9 novembre et 13 avril 2015. La DCPJ a également mis la main au collet de Marcaron Faubert dans le cadre de l’assassinat du policier David Dumé le 12 février 2016 du côté de Martissant 7, le mercredi 23 mars 2016. En somme, 21 cartouches, une arme à feu de calibre 9 millimètres ont été confisqués et 35 individus arrêtés. Simulation de kidnapping, vol, viol sur mineurs et tentative d’assassinat sont entre autres les chefs d’accusation retenus contre eux…

Il faut note aussi qu’une dizaine de cas de simulation de kidnapping sont recensés ces derniers jours. Gary Desrosiers, porte-parole adjoint de la PNH, en a parlé ce vendredi et des accusés sont passés aux aveux.
Des simulations de kidnapping, on en est habitué à Port-au-Prince. Mais à entendre Gary Desrosiers, porte-parole de la Police nationale d’Haïti, le phénomène est en passe de s’amplifier. Il l’a même appelé un « effet de mode ». Une dizaine de cas ont été recensés ces derniers jours. Il appelle la société à la vigilance contre ces nouveaux criminels, dont Marie-Lourdes Altidor, accusée d’avoir kidnappée ses deux enfants, un garçonnet de cinq ans et une fillette de trois ans.
Source : Le nouvelliste

Partagez

Check Also

Diaspora haitienne: vaches à lait du gouvernement haïtien.

Autrefois, avoir un fils ou un membre de famille à l’étranger était une garantie de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *