Home / Histoire d'Haiti / Catherine Flon et l’histoire du drapeau haitien

Catherine Flon et l’histoire du drapeau haitien

catherine-flon-haitian-flag-painting-patrick-noze-e1368748572274
© cooptripartite

Catherine Flon, originaire de la ville d’Arcahaie, fille de Jean-Jacques Dessalines empereur d’Haïti, elle est une personnalité révolutionnaire haïtienne qui devint célèbre le lors du congrès de l’Arcahaie au cours duquel son nom fut définitivement associé au drapeau d’Haïti.

Biographie

Catherine Flon était la fille de Jean-Jacques Dessalines, dit le père de la patrie haïtienne. Le , lors du congrès de l’Arcahaie, regroupant l’ensemble des chefs de la Révolution haïtienne, Jean-Jacques Dessalines arracha du drapeau tricolore français la partie centrale de couleur blanche. Catherine Flon, prit les deux morceaux restants, le bleu et le rouge et les cousit ensemble pour symboliser l’union des noirs et des mulâtres et créer le nouvel étendard de laRépublique d’Haïti. Ce drapeau, inspiré du drapeau français dont la partie blanche, considérée comme le symbole de la race blanche et non pas de la royauté, a été déchirée.

Il existe deux versions différentes sur la création du drapeau.

  1. «Aux yeux de la masse ignorante des Noirs, le drapeau tricolore symbolisait l’union des trois classes de la colonie: les Blancs, les jaunes, les Noirs. D’un geste vif, Dessalines supprima la couleur blanche». Catherine Flon aurait alors réuni les bandes bleu et rouge et les aurait cousues en utilisant ses cheveux comme fil.
  2. La deuxième version veut qu’une fille de Dessalines fut maltraitée par un colon sur l’habitation duquel elle serait restée comme servante dans le but évident de rapporter ce qui s’y passait. Dessalines ayant vu sa fille en sang, aurait déchirée sa jupe bleue, pris son foulard rouge et demandé à Catherine Flon de les réunir en s’exclamant: «Jamais, plus jamais, un Français ne frappera nos filles. Liberté ou la mort». On présente en faveur de cette version l’argument que le bleu du drapeau haïtien ne serait pas identique au bleu français.

Catherine Flon est considérée comme l’un des quatre héroïnes les plus symboliques de l’indépendance d’Haïti, aux côtés de Sanité Belair, Cécile Fatiman et Dédée Bazile.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *